Vous êtes entrepreneur, dirigeant d’entreprise, manager ou avec un poste à responsabilités ? Vous avez sûrement envie de donner le meilleur de vous-même et faites tout pour exceller dans votre domaine. Cette volonté de réussir se traduit souvent par une difficulté à séparer vie privée et vie professionnelle. Cela vous arrive t-il de décrocher le téléphone une fois rentré à la maison ? Et de répondre aux emails en dehors des heures de travail ? Je suppose que oui, et vous êtes nombreux dans ce cas-là. Pourtant, cette hyperconnectivité a des conséquences néfastes sur vous et votre entourage. Dans cet article, je vous dis pourquoi c’est important de déconnecter du travail, et comment faire pour lâcher prise le soir et pendant les vacances.

déconnecter du travail

Savoir décrocher quand on a un poste à responsabilités : pas si facile

Le monde moderne dans lequel nous vivons nous pousse à être connecté en permanence à notre téléphone. Si les avancées technologiques sont plutôt une bonne nouvelle pour la société, cela génère néanmoins du stress au niveau professionnel. En effet, il est courant de regarder régulièrement sa boîte mail en dehors de ses heures de travail, en particulier pour celles et ceux qui ont un poste à responsabilités

Déconnecter du travail, c’est aussi sur le plan figuré, car même sans être branché à un appareil, notre tête reste parfois au bureau alors qu’elle devrait profiter de l’instant présent

Vous êtes manager, dirigeant d’entreprise, entrepreneur, cadre ? Alors vous savez certainement de quoi je parle. Sans aucun jugement, je comprends tout à fait que votre travail vous tienne à cœur et que vous avez envie de donner le meilleur de vous-même. Vous n’êtes d’ailleurs pas seul dans ce cas. Plus de 2/3 des cadres continuent de travailler à la maison, en week-end ou en vacances. Car oui, consulter ses emails professionnels est considéré comme tel.

Pourquoi est-ce si difficile de déconnecter du travail ? Vous ressentez probablement le besoin de : 

  • vous assurer que tout se passe bien en votre absence ;
  • prendre de l’avance et anticiper un éventuel volume de travail important ;
  • être le plus réactif possible afin de ne rater aucune opportunité professionnelle ;
  • montrer à l’employeur et à vos clients que vous êtes irréprochable.

Mais ne vous êtes-vous jamais dit : “stop, j’en ai marre, il faut que ça s’arrête” ? Profiter du temps présent, sans penser au boulot, ce n’est pas une envie, c’est un BESOIN. Et j’irai même jusqu’à dire que c’est un besoin vital. Pourquoi ? Quels sont les risques à continuer ainsi ? Je vous en dit plus immédiatement. 

Pourquoi est-ce important de ne pas se laisser envahir par le travail ?

Si vous êtes dans cette situation actuellement, vous savez à coup sûr que le surmenage professionnel n’est jamais bon. Oui, mais voilà ! Vous êtes entraîné dans une spirale infernale où il est difficile d’en sortir si vous ne faites rien.

Là, vous allez me dire : “oui, mais Ludivine, ce ne sont que des emails, c’est rapide !”. C’est vrai, mais cela n’empêche que vous n’êtes pas en phase avec le moment présent. Votre esprit est occupé et cela laisse peu de place au lâcher-prise. En fait, c’est comme si vous emmeniez votre travail à la maison. 

Parfois même, on ne se rend pas compte des dégâts que cette situation peut causer. C’est pire, puisque vous ne voyez pas l’importance de déconnecter du travail pour éviter le burn-out.

Pour prendre conscience des dangers qui vous attendent, voici les raisons pour lesquelles vous devez agir MAINTENANT !

Préserver sa santé physique et mentale

À force de faire des journées à rallonge et d’être sans arrêt relié à la vie professionnelle, vous êtes exposé à des risques à court et moyen terme. 

Sur le plan physique, ces symptômes peuvent apparaître :

  • manque d’appétit, envie de grignotage et de produits sucrés ;
  • fatigue et insomnies ;
  • chute de cheveux, problèmes de peau ;
  • douleurs articulaires et tensions musculaires ;
  • troubles de la digestion ;
  • déclenchement de maladies plus ou moins graves.

Sur le plan mental, vous devez surveiller ces signes :

  • changements d’humeur ;
  • perte de confiance et d’estime de soi ;
  • stress pouvant devenir chronique ;
  • problèmes de concentration et de mémoire ;
  • manque d’énergie.

Protéger ses relations

Que ce soit avec votre famille, vos amis ou vos collègues de travail, ne pas faire de vraie pause peut engendrer des tensions avec l’entourage. Avoir une vie sociale est important dans la vie de tous les jours. Donc même si vous êtes débordé, prenez un peu de temps pour sortir boire un verre avec des amis, aller voir la famille, jouer avec vos enfants, discuter avec votre partenaire, etc. Et bien sûr, pensez à éteindre votre téléphone pendant ces instants précieux !

Se respecter et s’affirmer

Déconnecter du travail le soir ou en vacances, c’est aussi savoir se respecter et s’affirmer. Après tout, vous êtes libre de prendre VOTRE décision. Le fameux ‘j’ai pas le choix” ne doit pas faire partie de votre vocabulaire. Le travail, c’est le travail. Mais en dehors, vous n’avez plus aucun compte à rendre à votre supérieur hiérarchique. Osez dire NON quand c’est trop. Vous verrez, ça fait un bien fou ! « Et si on est son propre patron, comment on fait ? » Je vous l’accorde, c’est plus dur de déconnecter du travail quand on est entrepreneur, mais pas impossible. C’est à vous de fixer des règles avec un planning qui établit vos horaires de travail. 

Devenir plus performant au travail

Être efficace au travail, c’est bien ce que vous voulez ? Alors je vous conseille fortement de faire des pauses et d’aller vous ressourcer. C’est normal d’avoir envie de travailler encore et toujours pour atteindre son objectif, mais au bout d’un moment, votre productivité en pâtit. Comme je l’ai mentionné plus haut, vous avez du mal à vous concentrer, vous êtes fatigué et les erreurs peuvent arriver. Déconnecter du travail pour être plus performant, c’est une question de bon sens. 

Le droit à la déconnexion : une loi encore trop floue

Saviez-vous que depuis le 1er janvier 2017, la loi Travail accorde le droit à la déconnexion ?

Le constat est le suivant : les entreprises sont de plus en plus nombreuses à utiliser des outils numériques et à tout informatiser. Les salariés et les dirigeants d’entreprise se voient contraints d’être connectés en permanence à l’ordinateur, tablette et smartphone. Hors, tous les appareils sont reliés entre eux et il est tentant d’accéder à ses emails et dossiers en dehors des heures de travail. Pendant la pause déjeuner, le soir en rentrant, en week-end et même en vacances, la vie professionnelle empiète sur la vie privée

Le burn-out ou épuisement professionnel est en constante évolution et touche à peu près 1 cadre sur 2. Sans compter ceux qui frôlent cette maladie.

Pour cette raison, la loi prévoit de limiter les nombreuses sollicitations professionnelles en dehors des heures de travail. Tout le monde (ou presque) est concerné et les entreprises doivent établir une négociation collective ou une charte prévue à cet effet. Par exemple, un employeur peut décider de rediriger les appels téléphoniques vers un autre poste. Il peut aussi bloquer la boîte de réception à partir d’une certaine heure, ou ajouter une phrase en fin d’email pour prévenir de l’indisponibilité de la personne.

Là ou ça se complique, c’est que chaque entreprise peut définir son propre droit à la déconnexion

  • Dans les établissements de plus de 50 salariés, il doit apparaître dans la négociation collective obligatoire. Si celle-ci échoue, un accord est signé, mais pas systématiquement.
  • Dans les établissements de moins de 50 salariés, une charte est vivement conseillée. Mais là encore, il n’y a aucune sanction si elle n’existe pas.

Concrètement, tous les salariés ne sont pas logés à la même enseigne sur leur droit à la déconnexion. Les postes à responsabilités ne se sentent pas vraiment protégés de l’hyperconnectivité. À ce jour, 41 % des entreprises n’ont mis en place aucune action concrète.

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à utiliser votre droit à la déconnexion. Mais le mieux est encore de prendre des mesures personnelles, surtout si vous êtes accro au travail

4 conseils pour déconnecter du travail et se sentir mieux

Vous avez conscience que cette situation ne peut plus durer. Pour votre bien et celui de votre entourage, je vous donne 4 conseils pour déconnecter après le travail.

Faire des pauses et prendre du temps pour soi

Il est clair que vous avez besoin de décompresser. Le meilleur moyen est de s’octroyer des moments de détente entre amis et famille, mais aussi rien qu’à soi. Trouvez des activités plaisantes et évitez de passer trop de temps avec les tâches ménagères. Profitez de votre entourage, sortez faire un tour pour vous aérer l’esprit, écoutez de la musique, lisez un livre, faites du sport, etc. Pourquoi ne pas essayer la relaxation sous toutes ses formes ? Méditation, yoga, cohérence cardiaque ou massage, prenez soin de vous !

Éloigner son téléphone ou supprimer les notifications

La méthode radicale pour faire une digital detox, c’est de ne pas avoir accès à ses outils informatiques. L’astuce, c’est de poser votre téléphone dans une autre pièce pour être sûr de ne pas être tenté. Vous pouvez aussi supprimer les notifications, activer le mode avion, le mettre sur silencieux ou ne pas synchroniser vos messages. 

Établir une liste des tâches

Réussir à déconnecter du travail alors que vous avez encore 10 000 choses à faire, ça peut paraître irréel. Pour cela, rien de tel que d’établir une liste après votre journée de travail qui récapitule tout ce que vous avez accompli dans la journée et ce qu’il vous reste à faire. Ainsi, votre cerveau n’a pas à y penser, c’est un poids en moins. Attention, le but ici est de ne pas angoisser davantage avec une liste à rallonge. 

Avoir des projets personnels

Comment arrêter de penser au travail en permanence ? Le mieux est d’avoir des projets personnels pour oublier les soucis et penser à autre chose. Par exemple, vous pouvez planifier vos prochaines vacances, refaire la déco de la chambre, écrire un livre, organiser un événement ou encore, prévoir un achat important. 

Déconnecter du travail quand on est entrepreneur, manager ou cadre n’a rien de facile, car les responsabilités vous rattrapent au quotidien. Si vous avez du mal à séparer vie privée et vie professionnelle, pourquoi ne prendriez-vous pas des vacances pour faire le vide autour de vous ?

En 2015 et 2019, je suis partie en voyage en Mer Rouge, en Egypte, pour découvrir le monde des dauphins. Cette expérience m’a complètement bouleversée et fut une véritable bouffée d’oxygène, moi qui suit souvent connectée aux réseaux sociaux. Cette année, j’ai envie de retenter l’aventure au même endroit, mais cette fois-ci, entourée de mon groupe.

Voici mon retour d’expérience en vidéo.

Que diriez-vous d’embarquer avec moi sur un bateau, nager avec les dauphins, observer leur environnement, faire de la plongée pour découvrir les coraux et les poissons multicolores dans une zone préservée ? J’en profiterai également pour faire des ateliers, des échanges autour des thèmes que j’aborde dans mes coachings en leadership. Vous pouvez retrouver mon programme ici.

Vous êtes entrepreneur, dirigeant, manager ou avec un poste à responsabilités ? Vous voulez vous recentrer sur vous-même et vous déconnecter du travail ? Vous voulez revenir des souvenirs plein la tête et une motivation plus forte que jamais ? Alors inscrivez-vous ici pour partir tous ensemble du 6 au 13 juin 2020 pour une expérience hors du commun.

À très vite pour d’autres articles !

croisière dauphins Ludivine croisière dauphins ludivine le